Amont Saint-Nectaire
27 mars 2020

AEOLE


Les prairies du Massif central, un atout économique pour construire des systèmes d’élevage performants

PORTEUR DE PROJET

SIDAM

PARTENARIAT

Chambres d’Agriculture de l’Ardèche, de l’Aveyron, du Cantal, de la Haute-Loire, de la Lozère, du Puy-de-Dôme, la Chambre Régionale d’Agriculture Occitanie, les associations COPAGE et UNOTEC, le Conservatoire Botanique National du Massif central, le Pôle fromager du Massif central et l’INRA

ETAT D’AVANCEMENT

finalisé - réalisé de juillet 2015 à décembre 2019

OÙ RETROUVER L’INFORMATION ?

AEOLE - SIDAM

1 - Objectifs

Les prairies permanentes sont une ressource identitaire du Massif central et occupent les 2/3 de la SAU du territoire. Ces prairies présentent une grande diversité, héritage d’une large variété de conditions pédoclimatiques et de pratiques agricoles. Elles sont à l’origine d’une large gamme de services écosystémiques.

La connaissance de ces prairies est indispensable pour répondre aux défis auxquels l’élevage est confronté :

 

Développement d’outils opérationnels permettant :

Une meilleure utilisation de la ressource herbe dans les exploitations
La construction d’un lien entre herbe et produits permettant leur différenciation et la création de valeur ajoutée
La préservation de la ressource herbe, de sa biodiversité, des aménités et des services rendus

2 - Résultats

Une typologie des prairies du Massif central

Objectif : rassembler des connaissances sur la diversité des prairies du Massif central.
Ces données doivent permettre un conseil précis pour une utilisation adaptée au type de prairie dans un objectif de triple performance.

Mise à jour de l’actuelle typologie des prairies en zone AOP, intégrant une plus grande diversité de prairies (plus de 70 types) avec notamment les prairies humides et les parcours
❶ Une clé de détermination basée sur des critères simples pour une détermination rapide
❷ Une fiche descriptive par type synthétisant les valeurs mesurées sur le réseau et l’expertise des partenaires
❸ Des guides et notices explicatives pour décrypter les services rendus par les prairies

Un outil de diagnostic multifonctionnel des systèmes herbagers

Objectif : conduire un triple diagnostic pour apprécier les compromis entre production, environnement et qualité des produits. L’enjeu est de pouvoir ensuite, sur cette base, proposer un conseil individuel adapté à la stratégie de chaque exploitation.

Mise à jour de l’outil DIAM, afin d’étendre le domaine d’application à tous les systèmes herbagers du Massif central jusqu’aux systèmes pastoraux, et de développer une option cartographie.
❶ Un bilan du système herbager
❷ Une synthèse des services écologiques rendus et leur cartographie
❸ Une lecture de la qualité des produits à travers les potentiels des prairies

Des caractéristiques de structures d’exploitation : nombre d’UMO/VL, quantité d’aliments concentrés, niveau d’autonomie fourragère, nombre estimé de jours de stocks de fourrages, qualité globale de la ration

Des pratiques de travail ou de conduite du troupeau : l’état du bâtiment, les pratiques d’hygiène de traite

Des profils microbiens dans les laits et les environnements de ferme qui sont plus ou moins associés à une prévalence de micro-organismes pathogènes. L’hypothèse d’un éventuel effet barrière est actuellement exploré.

Ces indicateurs, à valider sur d’autres exploitations et sur un jeu de données plus larges, va permettre à court terme d’établir des recommandations pour les acteurs du développement et les techniciens de filières qui accompagnent les producteurs fermiers et les producteurs de lait pour la transformation fromagère au lait cru. Le second semestre 2019 sera consacré à la diffusion de l’ensemble des résultats vers la filière AOP Saint Nectaire, puis plus largement à l’échelle du Massif central et au niveau national.

D’un point de vue scientifique ce projet permet la production de nouvelles connaissances sur l’effet barrière de certaines communautés microbiennes dans les laits et les environnements de ferme vis-à-vis des micro-organismes pathogènes. Des hypothèses sur l’impact de facteurs techniques ou humains sur celles-ci sont aujourd’hui formulées.

Ce projet offre une vision plus systémique de la maîtrise sanitaire des laits et des savoir-faire agricoles d’intérêt pour l’ensemble des filières fromagères au lait cru produit à base d’herbe.

gdpr-image
Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En utilisant ce site Web, vous acceptez notre politique de protection des données.
En savoir plus